Histoire du site   V 3.0
 

Chapitre IV : L'apogée

4.1. Version 2.0

Le 16 avril 2001, pour fêter le 50 000 ème visiteur, le site change complétement de peau. Toutes les pages sont entièrement relookées, affichant désormais un design un peu moins amateur, composé de formes pseudo-organiques bleues violacées. Bien que beaucoup moins vilain que le précédent, ce nouvel habillage comporte néanmoins pas mal de défauts comme une optimisation des images à revoir, une compatibilité douteuse avec certaines résolutions et une trop grande perte d'espaces en général. Ajoutez à cela un système de mises à jour très archaïque (on copie/colle et on décale les anciennes news vers le bas.... c'est fastidieux, à faire tous les jours à minuit, mais je ne savais pas faire de sites dynamiques à l'époque). Néanmoins, l'aspect global du site est beaucoup plus attirant et la navigation simplifiée par une hiérarchérisation efficace des différentes rubriques.

 

4.2. Fini les roms... et alors ?

Plus l'Internet gagne de foyers et se démocratise, moins les hébergeurs ne tolère de contenu illégal sur leurs serveurs. Les roms commerciales étant cataloguées dans cette catégorie, certains sites d'émulation populaires furent contraints de fermer leurs portes, par décision de l'hébergeur ou par pression de certains grands noms du jeu vidéo (en son temps, Nintendo a procédé à une éradication de tous les sites proposant des roms N64). Ne désirant pas voir finir Debeuzemulation de la même manière, nous avons purement et simplement supprimé toutes les roms du site. Bien qu'un an plus tôt, notre objectif était de proposer le plus large choix possible de roms à nos visiteurs, cette décision ne fût pas très dure à prendre car en un an, le but à atteindre avait changé. Si les internautes visitaient Debeuzemu, ce n'était plus trop pour trouver ces roms, disponibles chez nos confrères, mais plutôt pour suivre au jour le jour l'actu du monde de l'émulation, jetter un oeil à nos dessins et à notre BD, parcourir les rubriques qu'ils ne trouvaient pas chez la concurrence et surtout se fendre la poire car tout ceci était présenté dans une ambiance qui faisait la part belle à la déconne.

La présence ou non de roms sur Debeuzemu ne semblait donc pas un facteur déterminant de la fréquentation du site, ce que nous confirma le compteur de visites qui afficha entre 200 et 400 visiteurs par jour entre 2001 et 2002. Une belle performance pour un site au budget et au bénéfices de 0 €. Malgré ce succès, notre équipe ne se repose pas sur ses lauriers et continue de proposer de nouvelles rubriques de plus en plus préstigieuses.

 

4.3. Le clan Counter-Strike

Counter-Strike étant le jeu le plus joué par une bonne partie de l'équipe (Debeuzer, Vivi, Fiquetpa et moi-même), il était tout naturel de nous regrouper en équipe portant le nom de Debeuzemulation. Afin de ressembler à une vraie équipe, nous devions recruter d'avantages de joueurs, et si possible des bons. Nous avons donc fait appel à nos connaissances et enrolé 5 nouveaux membres : Tolkey (qu'on ne présente plus), MMK (le frère de Fiquetpa, excellent joueur), Battousai (un ami de LAN), Eleana (une fille qui, malheureusement ne resta que très peu de temps dans l'équipe) et enfin le redoutable BES (de BessaB traductions, un joueur d'exception qui tirait toute l'équipe vers le haut). La team Debeuzemu avait pour habitude de squatter les serveurs RL et a disputé quelques matchs mémorables avec les teams -O-F-F- et Et_P@F!, que nous avons également rencontrés en vrai, lors de 2 lan à Melun et à Paris. Des T-shirts aux couleurs de l'équipe avaient même étés faits par Fiquetpa pour ces rencontres réeles. Nous avons également organisé des matchsen mixant nos joueur à ceux d'autres clans en créant des team ephémères comme la "Dream Team", les "Bédo" ou les "Chelou Garou". Toujours fidèles à notre politique de valeur ajoutée et de gadgets marrants, nous proposions également à nos visiteurs de télécharger des maps, des models, ou encore le superbe menu de substitution Debeuzemulation.

 

4.4. Mugen

Mugen est un logiciel permettant de créer son propre jeu de combat 2D. A la manière d'un légo, celui-ci offre la possibilité d'utiliser divers éléments de jeux de combat existants (musiques, personnages, décors, menus...) dans un seul et même jeu. Etant moi-même un grand amateur de Mugen, j'ai décidé de lui dédier une section sur Debeuzemu. Cette dernière proposait de nombreux personnages à télécharger, des décors et surtout le jeu JYP Fighters 3, disponible en version allégée (la version complète pesant près de 400 Mo). Afin de m'aider pour les uploads de personnages, Indy (co-fondateur du site Street Fighter.Fr) fut intégré à l'équipe et uploada des dizaines, voire une centaine de personnages à une vitesse hallucinante (je n'arrivais plus à suivre ;-)). Malheureusement, nous n'étions pas très au courant des règles qui régissaient la communauté Mugen : il est très mal vu de proposer en lien direct des personnages en vrac sans en mentionner leur auteur. Après avoir pris connaissance de cela, j'ai fermé la section Mugen, mais JYP Fighters 3 continua d'être mis à jour... sans aucune diffusion sur le net.


 
<< Retour à l'accueil
L'interface de Debeuzemu en version 2.0.
 
L'interface de Counter-Strike relookée aux couleurs du site.
 
Le tableau des scores après un match de la team Debeuzemu.
 
Mugen, le jeu de combat où tout est possible.
 
La section Mugen proposait de nombreux personnages à télécharger.
 

<< Retour      Suite >>

 © 2000 - 2006 JYPdesign